Nos bagages nous font faux bond

Faut croire que nos sacs à dos ont vraiment aimé Miami : au lieu de nous suivre jusqu’à San José, ils ont décidé de rester dans la ville floridienne où nous avons fait escale ce matin!

Miami, cette ville qui a envoûté nos bagages.
Miami, cette ville qui a envoûté nos bagages.

En vérité, ce sont les bagages de tous les passagers originaires de Montréal qui ont transité par Miami (une douzaine de personnes en tout) qui n’ont pas été transférés dans la soute de l’avion qui nous amenait vers le Costa Rica.

La compagnie aérienne est supposée livrer nos sacs à l’hôtel pendant la nuit. Nous dormirons donc les doigts croisés, en souhaitant avoir des vêtements propres à nous mettre sur le dos demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *